Dormir 4h par jour, rêve, cauchemar, ou réalité ?!

Premier gros challenge : cette semaine, je suis en déplacement à Paris pour le travail. Cela veut dire plusieurs choses : je risque de manquer pas mal de siestes, entre la bringue le week-end, et les presentations de la conference auxquelles je devrais assister. Autre gros challenge, je dois etre en super forme pour une presentation que je dois donner le vendredi matin. Potentiellement, c’est un assez gros risque car je depends crucialement de mes siestes de journee avec ce nouveau rythme de sommeil, mais c’est aussi l’opportunite de developper la phase 4 de « Mes Objectifs » : acquerir la capacite d’alterner entre rythme monophasique et polyphasique, ou du moins pour commencer, acquerir de la flexibilite dans des conditions non-habituelles.

Bien sur, j’avais anticipe cette situation en reservant un hotel a deux pas du site de la conference pour pouvoir aller faire des siestes sans perdre trop de temps, mais je me doute bien que ca ne resoudra pas tous mes problemes.

Comme on peut le voir sur le resume ci-dessous, ca commence mal !

La premiere nuit a l’hotel, je me réveille au bout de 4h, mais je me rendors apres avoir eteint mon reveil… Je me reveille tout seul au bout de 8h ! Au final, ce n’est pas plus mal, car c’est la premiere vraie grosse nuit que j’enregistre (c’est seulement ma deuxieme depuis que j’ai commence le sommeil polyphasique, la premiere ayant eu lieu apres mon premier mois). Comme on peut le voir plus bas, c’est vraiment une nuit de dingue !

J’ai reve 3h ! De ce que j’ai lu a droite a gauche, je crois qu’il faut plus une nuit de 10-11h pour un dormeur monophasique pour atteindre cette duree. Le sommeil polyphasique permettrait donc d’ameliorer egalement le sommeil pour de longues nuits, ce a quoi on pouvait s’attendre assez logiquement. Une autre chose remarquable je trouve, c’est que durant cette nuit « infinie » (a l’echelle de mon rythme habituel de 4h), mon corps n’a eu besoin que de 1h20 de sommeil profond. Cette duree revient vraiment systematiquement, et ne semble pas dependre de la duree totale de la nuit. Elle est comme la duree intrinseque dont le corps a besoin, et je suis content de voir que je dors toujours cette duree dans mon rythme polyphasique, avec meme des petits bonus lors de ma sieste du soir, probablement du au fait que j’ai un plus grand temps physiquement « actif » dans la journee.

Dans le reste de la semaine, j’ai par contre enchaine avec des nuits tres bonnes (du point de vue polyphasique 😉 ), comme celle du mercredi 16 novembre qui est un parfait melange 1/3-1/3-1/3 des 3 types de sommeil.

Le jeudi, des rebondissements. Deja, j’ai teste ma premiere sieste en amphi, qui revient en gros a faire ce que font beaucoup de gens durant une presentation tres chiante, pioncer sur sa chaise ! 😉 Malgre la position vraiment inconfortable, je parviens a sombrer assez rapidemment. Je reste malgre tout a peu pres conscient de ce qui se passe autour de moi, mais je sens quand meme je dors d’une maniere tres regenerante. Apres ~20min de somnolence « intense », je me sens vraiment beaucoup mieux.

Le soir vers 18h, je n’ai toujours pas pu faire ma sieste de l’aprem, et comme je n’ai pas non plus super bien dormi le matin, je decide un truc vraiment idiot: tenter une sieste de 30minutes… Erreur fatale: je me reveille 3h plus tard……… A NE JAMAIS REFAIRE !!! En gros, passer mes 20-25 minutes habituelles, mon cerveau a du comprendre qu’il s’agissait de sa nuit du soir, et je n’ai meme aucun souvenir d’avoir eteint mon reveil !! Je me reveille assez degoute de m’etre fait avoir par mon cerveau comme ca, mais en meme temps je l’ai bien cherche car c’est moi qui l’ai « programme » comme ca depuis un mois…

Petite minute philosphique: Ce petit incident me fait realiser a quel point mon cerveau a vraiment change de mode de fonctionnement, et a quel point les capacites d’adaptation du corps humain sont INCROYABLES !!!!!! Pendant plus de 26 ans je dormais d’une certaine maniere, mais il a suffit d’un mois de conditionnement (a coups d’alarme surpuissantes et de vibreur certes 😉 ) pour changer radicalement des proprietes de mon sommeil. Je n’ai pas encore de reponse claire a l’affirmation que j’entends souvent autour de moi:  « Si les gens sur Terre dorment en moyenne 7h-8h, c’est qu’il y a surement une bonne raison, alors vouloir dormir moins est forcement contre nature » mais je n’ai plus aucun doute que cela doit provenir d’un conditionnement particulier de notre epoque moderne. On peut imaginer qu’au moyen-age par exemple, les gens dormaient differemment, et encore bien pire a la prehistoire, ou les hommes risquaient de se faire devorer a tout moment: j’ai lu quelque part une these comme quoi si ca se trouve ils etaient contraints de dormir seulement par petites siestes, comme pour le sommeil « Uberman » par exemple, car ils n’avaient pas le luxe de pouvoir se poser tranquilement au chaud dans leur lit douillet a attendre que leur reveil sonne… Je ne crois pas forcement a cette these, mais je la trouve dorenavant tout a fait concevable. Voici un article interessant sur le sujet:

http://www.chtodelat.org/index.php?option=com_content&view=article&id=892%3Aalexei-penzin–le-reveil-du-sommeil&catid=221%3Aalexei-penzin&Itemid=359&lang=en

Quoi qu’il en soit, je me suis retrouve bien embêté apres avoir termine ma nuit vers les 21h du soir… Je me demande comment corrige le tir… donc j’appelle mon « docteur es polyphasie », un ami qui pratique ce type de sommeil depuis tres longtemps! Il me conseille de me coucher tot et de faire une vraie nuit de dormeur monophasique, histoire de remettre les pendules a zero. Cela ne m’enchante pas, mais je me couche vers minuit et regle mon reveil pour sonner 7h plus tard. Resultat: cela fonctionne, mais la nuit a ete dure, comme vous pouvez le voir ici:

Je n’arrive pas a m’endormir, et me reveille plusieurs fois… Il faut toutefois noter que j’etais relativement stresse par le fait de ne peut etre pas me reveiller pour ma presentation du lendemain.

Au final, je me suis reveille sans probleme, mais je ressors de cette semaine un peu chamboule, mais avec la ferme determination de reprendre un strict regime polyphasique des mon retour sur Marseille! J’aurais aussi commence a acquérir une flexibilite plus grande, notamment concernant mes siestes, ce qui est un apprentissage nécessaire si je compte poursuivre le sommeil polyphasique sur le long terme.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :