Dormir 4h par jour, rêve, cauchemar, ou réalité ?!

Chaos

Cette semaine a été un peu chaotique. Comme vous pouvez le voir sur ces graphiques, j’ai de plus en plus de mal a me réveiller les matins:

C’est peut être la conséquence du trop-plein de boulot qui me gâche quelques siestes en journée, ou bien une conséquence a retardement d’avoir zappé ma grasse matinée de samedi dernier le 10dec. Je ne l’ai pas faite car je voulais travailler le samedi matin pour pouvoir faire plus de truc hors-travail le week-end, mais ça a vraiment été une erreur. Je ne suis pas encore un assez bon dormeur polyphasique, j’entends par la que mes siestes ne sont pas encore parfaitement régulière, et que je n’ai peut être pas encore trouvé le rythme (horaires, durée et nombres des siestes) qui me convient le mieux. Du coup, un peu de fatigue s’accumule mine de rien au cours de la semaine, et c’est pourquoi je m’étais fixe de faire de plus grosses nuits au moins une fois par semaine, a commencer par le vendredi soir.

Morale perso: Ne pas vouloir trop en faire avec ce sommeil polyphasique, au risque de trop tirer sur la corde et de la casser!

Note pour plus tard: Ne pas ignorer les bonnes décisions que j’ai prises dans le passé!

Semaine vraiment régulière, et mes siestes en journée sont de mieux en mieux!

Pour info: le samedi matin, je n’avais pas enregistré ma nuit, mais je n’ai pas fait ma grasse mat’ de 5h comme d’habitude (cf post suivant)…

Alors cette semaine a vraiment ete ideale. Par contre les nuits tres courtes que vous voyez sans orange a la fin, c’est que mon bandeau Zeo s’est un peu barre et qu’il n’arrivait plus a enregistre les ondes de ma station radio;)

Le gros point positif c’est que je fais vraiment des siestes de pro, genre je m’endors, je me reveille en ne me souvenant absolument de rien de mon endormissement, avec une impression et un bien-etre similaire a celui qu’on a apres une bonne nuit! Ressentir ca 3 fois dans la journee, en particulier au travail, c’est vraiment tres agreable!

Je me souviens aussi d’une sieste vraiment excellente. Je ne sais pas si je l’ai deja decrit, mais maintenant, quand je cherche a m’endormir en me relaxant mentalement (en parcourant mon corps etc, comme decrit 2-3 posts avant), j’arrive a bien ressentir le point de relaxation a la limite de l’endormissement, le moment ou l’on sent que l’on perd conscience (un peu comme quand on s’endord dans le train, ou en voiture…, et que notre tete tombe, et que ca nous reveille en sursaut!). Et bien, pendant cette sieste, j’ai vecu ce moments plusieurs fois, je dirais meme en continu, a la limite du conscient et du reve. C’etait vraiment super agreable, meme si un un tout petit peu frustrant car je pensais que je ne m’endormais pas. Mais au final, cette sieste a ete super regeneratrice. Je devais probablement me trouver dans un etat similaire au sommeil REM. Encore une experience sympa en tous les cas.

En ce qui concerne, mes activites journalieres, je continue de vraiment tirer profit du temps que je gagne. Au travail, je ne suis vraiment pas fatigue, je n’ai meme jamais ete aussi efficace, et mes siestes me redonnent des coups de boost a intervals reguliers (ce qui a totalement remplace mes pauses cafe). Du coup, apres une bonne grosse journee de travail, je ne culpabilise pas du tout de sortir ou de faire du sport, bien au contraire ca contribue a equilibrer ma vie! Cette semaine, j’ai fait un truc quasiment tous les soirs: salsa, boire des verres, foot en salle, re-salsa, et grosse soiree a l’ancienne le samedi soir! Bien sur, reveil le dimanche matin apres 4h (et une bonne gueule de bois) pour faire le menage. Resultat, j’ai du temps pour aller faire un foot a 14h au bord de la plage par cette magnifique journee d’ete en decembre ! Avant d’essayer le sommeil polyphasique, j’aurais certainement passe ma journee au lit a commater 😉 Cette journee, et cette semaine, me conforte donc encore dans l’idee de continuer le sommeil polyphasique, et je ne me sens plus vraiment attirer par le fait de faire de longues nuits. Je suis arrive a un point ou je ressens plus de satisfaction a realiser toutes mes activites quotidiennes, que le plaisir de dormir longtemps. Et comme je l’ai dit, je ne ressens la fatigue que tres rarement, et les siestes ponctuent ma journee de moments agreables!

Petit bilan comptable: cela fait 2 mois que je dors environ 4h de moins que d’habitude, soit 25% de vie active en plus par rapport aux temps ou je dormais 8h30/9h par jour, soit ~15 jours de gagnes !

Pourvu que ca dure ! 😉

Apres la semaine pour le moins chaotique de la semaine derniere, je decide de me tenir a un strict regime polyphasique, j’entends par la: eviter tout depassement de sommeil la nuit, et faire de bonnes siestes a intervals reguliers.

Les 1-2 premiers jours, j’ai un peu plus de mal a faire de bonne siestes en journee que d’habitude, mais tres vite cela s’ameliore.

Le mercredi, je me souviens d’une sieste geniale. C’etait au travail, je commencais a me detendre mentalement comme d’habitude, puis a me sentir « partir ». J’ai alors commence a voir mes reves apparaitrent, mais je n’avais pas encore perdu conscience!! Je pouvais en quelque sorte voir le rêve comme un film, et presque le ‘commander’. A un moment, je me souviens avoir vu apparaitre une page de bande-dessinee, vraiment tres realiste. Alors j’essayais de regarder de plus en plus en details, je croyais meme pouvoir parvenir a lire les textes dans les bulles (ce que bien sur je savais insensé, mais qui rendait l’experience encore plus excitante)! Bien sur, au dernier moment, quand je croyais pouvoir enfin lire, le texte est parti en eclats, et la BD du meme coup! Apres cela, je me suis progressivement senti sortir de cet etat, et je n’arrivais plus a voir mes reves. J’ai alors ouvert les yeux, pour realiser que cela faisait 20minutes que je dormais!

Apparemment, les experiences de reves conscients se produisent pour beaucoup de gens, meme des dormeurs monophasiques. Mais pour moi, c’etait une des premieres fois ou je voyais les choses si… consciemment (beaucoup plus par exemple que le matin durant la periode a moitie consciente ou parfois l’on se replonge dans ses reves apres s’etre fait reveille par son reveil)

Globalement, pour une bonne fraction de mes siestes, je me reveille seul apres 20minutes, mais je mets quand meme toujours un reveil. Le week end, je m’octroie une bonne petite grasse matinee comme d’habitude.

Premier gros challenge : cette semaine, je suis en déplacement à Paris pour le travail. Cela veut dire plusieurs choses : je risque de manquer pas mal de siestes, entre la bringue le week-end, et les presentations de la conference auxquelles je devrais assister. Autre gros challenge, je dois etre en super forme pour une presentation que je dois donner le vendredi matin. Potentiellement, c’est un assez gros risque car je depends crucialement de mes siestes de journee avec ce nouveau rythme de sommeil, mais c’est aussi l’opportunite de developper la phase 4 de « Mes Objectifs » : acquerir la capacite d’alterner entre rythme monophasique et polyphasique, ou du moins pour commencer, acquerir de la flexibilite dans des conditions non-habituelles.

Bien sur, j’avais anticipe cette situation en reservant un hotel a deux pas du site de la conference pour pouvoir aller faire des siestes sans perdre trop de temps, mais je me doute bien que ca ne resoudra pas tous mes problemes.

Comme on peut le voir sur le resume ci-dessous, ca commence mal !

La premiere nuit a l’hotel, je me réveille au bout de 4h, mais je me rendors apres avoir eteint mon reveil… Je me reveille tout seul au bout de 8h ! Au final, ce n’est pas plus mal, car c’est la premiere vraie grosse nuit que j’enregistre (c’est seulement ma deuxieme depuis que j’ai commence le sommeil polyphasique, la premiere ayant eu lieu apres mon premier mois). Comme on peut le voir plus bas, c’est vraiment une nuit de dingue !

J’ai reve 3h ! De ce que j’ai lu a droite a gauche, je crois qu’il faut plus une nuit de 10-11h pour un dormeur monophasique pour atteindre cette duree. Le sommeil polyphasique permettrait donc d’ameliorer egalement le sommeil pour de longues nuits, ce a quoi on pouvait s’attendre assez logiquement. Une autre chose remarquable je trouve, c’est que durant cette nuit « infinie » (a l’echelle de mon rythme habituel de 4h), mon corps n’a eu besoin que de 1h20 de sommeil profond. Cette duree revient vraiment systematiquement, et ne semble pas dependre de la duree totale de la nuit. Elle est comme la duree intrinseque dont le corps a besoin, et je suis content de voir que je dors toujours cette duree dans mon rythme polyphasique, avec meme des petits bonus lors de ma sieste du soir, probablement du au fait que j’ai un plus grand temps physiquement « actif » dans la journee.

Dans le reste de la semaine, j’ai par contre enchaine avec des nuits tres bonnes (du point de vue polyphasique 😉 ), comme celle du mercredi 16 novembre qui est un parfait melange 1/3-1/3-1/3 des 3 types de sommeil.

Le jeudi, des rebondissements. Deja, j’ai teste ma premiere sieste en amphi, qui revient en gros a faire ce que font beaucoup de gens durant une presentation tres chiante, pioncer sur sa chaise ! 😉 Malgre la position vraiment inconfortable, je parviens a sombrer assez rapidemment. Je reste malgre tout a peu pres conscient de ce qui se passe autour de moi, mais je sens quand meme je dors d’une maniere tres regenerante. Apres ~20min de somnolence « intense », je me sens vraiment beaucoup mieux.

Le soir vers 18h, je n’ai toujours pas pu faire ma sieste de l’aprem, et comme je n’ai pas non plus super bien dormi le matin, je decide un truc vraiment idiot: tenter une sieste de 30minutes… Erreur fatale: je me reveille 3h plus tard……… A NE JAMAIS REFAIRE !!! En gros, passer mes 20-25 minutes habituelles, mon cerveau a du comprendre qu’il s’agissait de sa nuit du soir, et je n’ai meme aucun souvenir d’avoir eteint mon reveil !! Je me reveille assez degoute de m’etre fait avoir par mon cerveau comme ca, mais en meme temps je l’ai bien cherche car c’est moi qui l’ai « programme » comme ca depuis un mois…

Petite minute philosphique: Ce petit incident me fait realiser a quel point mon cerveau a vraiment change de mode de fonctionnement, et a quel point les capacites d’adaptation du corps humain sont INCROYABLES !!!!!! Pendant plus de 26 ans je dormais d’une certaine maniere, mais il a suffit d’un mois de conditionnement (a coups d’alarme surpuissantes et de vibreur certes 😉 ) pour changer radicalement des proprietes de mon sommeil. Je n’ai pas encore de reponse claire a l’affirmation que j’entends souvent autour de moi:  « Si les gens sur Terre dorment en moyenne 7h-8h, c’est qu’il y a surement une bonne raison, alors vouloir dormir moins est forcement contre nature » mais je n’ai plus aucun doute que cela doit provenir d’un conditionnement particulier de notre epoque moderne. On peut imaginer qu’au moyen-age par exemple, les gens dormaient differemment, et encore bien pire a la prehistoire, ou les hommes risquaient de se faire devorer a tout moment: j’ai lu quelque part une these comme quoi si ca se trouve ils etaient contraints de dormir seulement par petites siestes, comme pour le sommeil « Uberman » par exemple, car ils n’avaient pas le luxe de pouvoir se poser tranquilement au chaud dans leur lit douillet a attendre que leur reveil sonne… Je ne crois pas forcement a cette these, mais je la trouve dorenavant tout a fait concevable. Voici un article interessant sur le sujet:

http://www.chtodelat.org/index.php?option=com_content&view=article&id=892%3Aalexei-penzin–le-reveil-du-sommeil&catid=221%3Aalexei-penzin&Itemid=359&lang=en

Quoi qu’il en soit, je me suis retrouve bien embêté apres avoir termine ma nuit vers les 21h du soir… Je me demande comment corrige le tir… donc j’appelle mon « docteur es polyphasie », un ami qui pratique ce type de sommeil depuis tres longtemps! Il me conseille de me coucher tot et de faire une vraie nuit de dormeur monophasique, histoire de remettre les pendules a zero. Cela ne m’enchante pas, mais je me couche vers minuit et regle mon reveil pour sonner 7h plus tard. Resultat: cela fonctionne, mais la nuit a ete dure, comme vous pouvez le voir ici:

Je n’arrive pas a m’endormir, et me reveille plusieurs fois… Il faut toutefois noter que j’etais relativement stresse par le fait de ne peut etre pas me reveiller pour ma presentation du lendemain.

Au final, je me suis reveille sans probleme, mais je ressors de cette semaine un peu chamboule, mais avec la ferme determination de reprendre un strict regime polyphasique des mon retour sur Marseille! J’aurais aussi commence a acquérir une flexibilite plus grande, notamment concernant mes siestes, ce qui est un apprentissage nécessaire si je compte poursuivre le sommeil polyphasique sur le long terme.

Voici un résumé de cette dernière semaine.

Une chose très importante et qui n’apparait pas ici, est que j’ai beaucoup amélioré la qualité de mes siestes en journée, en diminuant le temps d’endormissement. J’espère avoir enfin trouve une technique pour m’endormir en moins de 4-5min, voire mieux. Il s’agit en fait d’une technique provenant de la sophrologie, et qui consiste a parcourir mentalement les différentes parties de son corps de manière a détendre tous les muscles. En pratique, il s’agit de sous-diviser le corps en 5 « systèmes », en partant de la tête, et en redescendant vers le bas du corps. Pour chaque « systèmes », il faut se concentrer progressivement sur tous les muscles qui le constituent, et leur ordonner de se détendre. Par exemple, le premier système est la tête. A partir d’un point situe au milieu du front, il s’agit de détendre d’abord tous les muscles du front et du crane. Ensuite, se concentrer sur les sourcils, puis les yeux, l’intérieur des yeux. A ce point c’est assez marrant car on se rend compte qu’on a très souvent les yeux « stresses » ! Le seul fait d’en prendre conscience, et de consciemment décider de les relâcher, et de les faire « tomber dans leurs orbites » procure un bien fou ! 🙂 Il faut ensuite continuer sur les muscles du nez, de l’intérieur du nez, puis la bouche, et l’intérieur de la bouche, la langue, etc. Ici aussi on se rend compte a quel point on contracte son visage sans s’en rendre compte, et il faut bien penser a par exemple relâcher sa mâchoire, la faire tomber dans le vide, et faire reposer la langue tranquillement dans son « logement » 😉 Je vais vous passer bien sur les détails de tout le corps mais en gros il s’agit de continuer sur toutes les parties de son corps jusqu’au bout des pieds, en propageant progressivement cette détente ! Apres ca, je sombre en général tres rapidement dans le sommeil ! Un effet bénéfique supplémentaire est que pendant cette période de « méditation » sur le corps, l’esprit se calme, ce qui favorise l’endormissement. Si malgré tout mon esprit est encore plein de pensées, je commence souvent une répétition mentale de mantras. Vous pouvez comptez les moutons si ca vous botte plus ! 😉

Au final, je m’endors maintenant bien plus facilement grâce a cette technique, et même dans des situations plus compliquées. Du coup, je rêve beaucoup plus longtemps durant mes 20minutes de siestes, typiquement 10-15min ! Apres mes 3 siestes de la journée, je rêve donc au total ~25min + 5min (je reve toujours moins longtemps durant ma sieste du soir) soit ~30min au total.

J’ai donc acquis une sorte de rythme de croisière ou je suis vraiment en forme la journée !

Tout en bas du graphique, on peut voir ma moyenne de la semaine, ainsi que celle de la tranche d’âge 17-29ans (donnée par Zeo). On peut voir qu’en moyenne, j’ai largement dormi mon quota de sommeil profond, d’environ 1h20. En ce qui concerne, le sommeil REM, j’ai dormi en moyenne 1h20, ce qui est vraiment mieux que les semaines précédentes, et auquel il faut rajouter les 30min décrites plus haut, soit ~1h50, ce qui est bien plus que l’objectif initial de ~1h35 que je m’étais fixe. C’est même pratiquement égal a la moyenne de ce que dorme les gens de mon âge ! Je suis donc vraiment optimiste sur le fait que je ne manque de rien d’important en pratiquant le sommeil polyphasique. Et je suis d’autant plus optimiste que je peux maintenant profiter pleinement du surcroit de temps dont je dispose dans la journée !

Aujourd’hui, sensation tout bonnement incroyable.

Hier soir, grosse soiree et je me suis couche vers les 6h30 du matin. J’etais vraiment tres fatigue bien sur, et j’avais notamment du faire une petite sieste de 10min chez mes amis lors de l’after, car je piquais du nez sur le canap! Au passage, ca m’avait redonne un coup de fouet.

Je ne sais plus vraiment pourquoi mais j’ai choisi de regler mon reveil pour une nuit de 3h-3h30. Resultat, mon reveil sonne au bout de 3h, et je n’ai absolument aucune sensation de fatigue. J’ouvre les yeux et je suis juste totalement eveille. Je crois que ca ne m’est juste jamais arrive. C’est meme plus facile que mon reveil extraordinaire de dimanche dernier apres 10h de sommeil non-stop. Malgre tout, je reste 3-4 minutes a trainer dans le lit, mais pas pour grapiller quelques minutes de sommeil en plus, comme tous les precedents matins de ma vie jusqu’a present, mais seulement par delectation d’etre dans cet etat! 🙂 Juste pour apprecier la chaleur des mes draps, la rondeur de mon oreiller, et le bonheur d’etre dans mon petit cocon. Je jubile, mais il est temps d’attaquer la journee!

Je pete la forme toute la journee, et j’en profites pour preparer une moussaka-vegetarienne, ce qui me prend presque 3h! Quel binz pour un truc qui ne goute meme pas la viande! 😉

Vers 15h, je me refais une session meditation-sieste. Ca me prend 55min au total, mais ca me recharge tellement les batteries!

%d blogueurs aiment cette page :